Le Super Bowl, l’événement sportif le plus regardé aux États-Unis, est également une vitrine mondiale pour les artistes qui se produisent lors du spectacle de mi-temps. Alors que certains pourraient supposer que ces artistes sont richement récompensés pour leur participation, la réalité est souvent différente.

Cette année, des rapports ont révélé qu’Apple Music verse à la NFL 50 millions de dollars par an pour sponsoriser le spectacle de mi-temps du Super Bowl. Pourtant, les artistes qui montent sur scène ne voient pas une part de cet argent. Au lieu de cela, ils investissent souvent leur propre argent dans la production de leur performance.

Un exemple frappant est celui de The Weeknd, qui aurait dépensé 7 millions de dollars de sa poche pour son spectacle au Super Bowl 55. Mais alors, pourquoi les artistes acceptent-ils de se produire gratuitement ?

La réponse réside dans l’exposition sans précédent offerte par le Super Bowl. Avec une audience estimée à 115 millions de téléspectateurs, les artistes ont l’opportunité d’être sous les feux de la rampe à une échelle mondiale. Et les données confirment l’impact de cette exposition sur leur carrière.

Par exemple, après le Super Bowl 52, Justin Timberlake a connu une augmentation de 534 % des ventes de sa musique. De même, les frais de performance de Travis Scott ont doublé après le Super Bowl 53, passant de 500 000 $ à 1 million $. Jennifer Lopez et Shakira ont gagné 3 millions d’abonnés sur Instagram après leur performance au Super Bowl 54.

Les chiffres de Rihanna sont tout aussi impressionnants. Sa performance a été suivie par 118 millions de spectateurs, dépassant ainsi la moyenne de l’audience du match. En conséquence, elle est devenue l’artiste la plus diffusée à l’échelle mondiale et a vu une augmentation spectaculaire des recherches pour sa marque Fenty Beauty.

Pour les artistes, le Super Bowl est donc bien plus qu’une simple opportunité de se produire devant un public massif. C’est un tremplin pour stimuler les ventes de musique, augmenter le nombre de followers sur les réseaux sociaux, et même vendre des billets de concert.

C’est pourquoi des artistes comme Usher, malgré l’absence de rémunération directe, voient leur participation au Super Bowl comme un investissement stratégique. Usher, par exemple, prévoit de sortir son nouvel album « Coming Home » juste deux jours avant sa performance au Super Bowl, dans l’espoir que cela le propulse en tête des classements.

De plus, les artistes peuvent tirer parti de cette exposition pour promouvoir leurs futures tournées. StubHub affirme que les recherches de billets de concert augmentent généralement de 50 % après une performance au Super Bowl. The Weeknd a même vendu un million de billets après sa performance.

La participation au spectacle de mi-temps du Super Bowl représente un équilibre délicat entre l’exposition et la rémunération. Alors que les artistes renoncent à un cachet immédiat, ils capitalisent sur l’opportunité sans pareille de se placer sous les projecteurs du monde entier, ce qui peut avoir des retombées financières et médiatiques durables pour leur carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d