L’insécurité et le manque de confiance envers les institutions de l’État mis en évidence

Le lundi matin du 24 avril, une foule de riverains de Canapé-Vert a pris en charge une dizaine d’hommes présumés appartenir à des gangs armés qui terrorisent la population haïtienne. D’après les témoins, ces hommes avaient été arrêtés plus tôt dans la journée par la police alors qu’ils se déplaçaient en minibus en provenance de Pétion-ville. Ils étaient armés et en possession de munitions.

Une fois l’information de leur arrestation parvenue à la population, cette dernière s’est rendue au commissariat de Canapé-Vert et a lynché 13 des 14 hommes détenus, sous le regard impuissant des forces de l’ordre. Les images de cette scène, où les corps des hommes étaient jetés dans les flammes, ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux.

Ce lynchage est le reflet d’une profonde insécurité et du manque de confiance envers les institutions de l’État en Haïti. Il met en évidence l’urgence pour les autorités haïtiennes de renforcer la sécurité dans le pays et de lutter contre la violence des gangs armés. Cela nécessite également de rétablir la confiance des citoyens dans les institutions de l’État et la police, par la mise en place d’un système judiciaire plus efficace et impartial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d